Carrelage, trucs et astuces, première partie : la carrelette

Je ne suis pas une professionnelle de la pose du carrelage, mais j’ai quand même un peu pratiqué la chose. Le billet qui va suivre est le premier d’une série sur la question, contenant essentiellement les conseils que j’aurais aimé avoir avant de me lancer. Si vous n’avez pas encore d’idée générale sur la façon dont on pose du carrelage, cherchez ailleurs (il y a pas mal de fiches techniques là-bas, par exemple, et je sais qu’il existe aussi des vidéos sur d’autres sites) et revenez ici une fois que vos idées seront plus claires.

Or donc, aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le matériel de découpe.

À moins d’avoir une chance tellement dingue que vous auriez mieux fait de jouer au loto, vous aurez forcément besoin de découper des carreaux. Eh oui, la probabilité que vous puissiez remplir entièrement votre surface, sol ou mur, uniquement avec des carreaux entiers est faible ! Pour découper les carreaux, vous aurez le choix entre une carrelette manuelle et une carrelette électrique. Les deux outils ont leurs avantages et leurs inconvénients, vous choisirez donc l’un ou l’autre en fonction de votre chantier.

Le coupe-carreau manuel, comme son nom l’indique, n’a pas besoin d’électricité. C’est déjà un bon point, surtout si le carrelage n’est pas le seul chantier en cours et que les autres nécessitent de couper le courant. Il ne dégage presque aucune poussière, ce qui rend plus facile l’installation de “l’atelier découpe” juste à côté du chantier de pose proprement dit. Mais il est utilisable uniquement pour les découpes droites sur toute la longueur du carreau. Si vous avez des découpes un peu tordues à faire, sachez que ce ne sera pas possible avec une carrelette manuelle. De plus, la plupart des modèles sont trop petits pour être utilisés sur de grands carreaux. Si vous voulez compter uniquement sur ce modèle de coupe-carreau, il faudra mesurer la surface de découpe de celui que vous comptez acheter ou louer et vous assurer qu’elle est plus grande que la taille de votre carreau, voire que sa diagonale si vous avez choisi une pose diagonale ou si votre surface n’est pas un rectangle. Ça ne posera aucun problème pour la plupart des carreaux muraux, mais c’est une question importante pour le carrelage au sol.

Voyez ici des exemples de découpes possibles avec une carrelette manuelle.

Image animée de découpes possibles avec une carrelette manuelle

Le coupe-carreau électrique, lui, nécessite une prise de courant alimentée et un peu plus de précautions. Son utilisation dégage en général beaucoup de poussière, malgré l’utilisation du bac à eau (qui refroidit la lame et retient un peu de poussière). Il est également très bruyant. Autrement dit, il faut absolument se protéger pendant son utilisation : masque anti-poussière (vous en aurez de toute façon besoin pour le mélange de la colle), lunettes de protection (au cas où des éclats volent) et bouchons d’oreilles au minimum. Selon le modèle, il arrive que le coupe-carreau électrique projette un peu d’eau pendant son utilisation : si c’est le cas, un grand sac poubelle percé de trous pour la tête et les bras devrait résoudre le problème. Vous l’avez compris, l’utilisation d’une carrelette électrique est salissante. Installez votre atelier découpe dans une pièce qui ne craint rien, ou mieux, en plein air, si le temps le permet.

Présenté comme ça, l’outil n’est pas très attirant, il a néanmoins de bons atouts. Pour commencer, contrairement à la carrelette manuelle, on peut l’utiliser pour couper une section de carreau en forme de rectangle, de triangle, à n’importe quel endroit du carreau (soit en procédant par petites découpes successives, soit en complétant la découpe avec une pointe carbure et un maillet). Dans le cas d’une pièce un peu biscornue, avec des découpes à faire autour d’un escalier, par exemple, il peut donc être le meilleur choix. D’autre part, il ne pose pas de limite de taille - vous pouvez couper des carreaux aussi grands que vous voulez avec.

Voyez ici des exemples de découpes possibles avec une carrelette électrique.

image animée de de découpes possibles avec une carrelette électrique

Vous disposez maintenant des éléments pour choisir votre carrelette. La prochaine fois, je vous donnerai des astuces pour l’utilisation de la carrelette électrique.



Commentaires

1. Le lundi 8 décembre 2008, 10:15 par Ardalia

Vite, réparer le lien vers la carrelette électrique, je n'en peux plus de curiosité!!!
Bon, j'exagère un poil, mais c'est très intéressant tout de même.

2. Le lundi 8 décembre 2008, 10:36 par Anna

Ô rage, ô désespoir, ô URL ennemie !
C'est réparé. :-)
Contente que ça t'intéresse. Quand on se lance pour la première fois dans un chantier comme le carrelage, on découvre plein de trucs au fur et à mesure - je me suis dit que ce serait sympa pour ceux qui passent par là de savoir ces trucs-là avant. :-)

3. Le lundi 8 décembre 2008, 12:15 par brendufat

Article inattendu mais très intéressant :-)
Les conseils qu'onaurait voulu avoir *avant* de se lancer, ça c'est la bonne approche !

4. Le lundi 8 décembre 2008, 14:54 par Anna

C'est ce que tu fais pour le css et autres joyeusetés bloguiennes, et j'aime assez cette approche.
Par contre, personne ne s'extasie sur mes magnifiques gif, je suis vexée comme un pou.
;-)

5. Le lundi 8 décembre 2008, 18:30 par Ardalia

@Anna, excuse-moi, je ne peux pas parler des gif, c'est trop d'émotion! ;p
C'est une opération de bricolage qui m'intéresse beaucoup (contrairement à l'électricité, pas exemple) : la préparation, la pose délicate, le progrès rapide, ce doit être valorisant (sous réserve de qualité, bien sûr!). Et puis j'ai vécu et vis encore dans du tel travail de cochon, si tu savais...

6. Le mardi 9 décembre 2008, 09:33 par Anna

Voilà une femme de goût. ;-)
Préparation, pose délicate, indeed, progrès rapide, ça dépend de ta suface et du degré de bizarrerie de ladite, fierté à la fin, et comment !
Quant à vivre dans du travail de cochon, je compatis. Quand on est arrivés dans notre logement actuel, toutes les vis étaient peintes, et l'état de l'électricité aurait pu faire s'évanouir un bataillon de pompiers.

7. Le mardi 9 décembre 2008, 17:57 par brendufat

Ma qué, ces zif c'est dou Monnndrianne à l'état pour ! La sintesa dé la forme et dou mouvément dans oune cadre épouré...
C'est bouleversant.
Yé souis bouleversé.
Tant d'émotionnes à la fois... vous êtes crouella, chère amie !

8. Le mardi 9 décembre 2008, 22:13 par Anna

Il ironise.
Il ose ironiser.
Le pauvre ne sait pas que moi et mon GIMP, on est prêts à tout !
*Insérer ici un rire diabolique*
Aujourd'hui, le carrelage ! Demain, le monde !

9. Le mercredi 10 décembre 2008, 12:29 par Lily

La carelette électrique, ou disqueuse, fait un bruit d'enfer. Ca te tape sur les nerfs et sur ceux de tes voisins.

Penser aussi que le carelage est *froid* sous les pieds en hiver. Perso, je suis plutôt adepte du plancher en blois flottant ou du bon vieux lino.

Noter que le carrelage "anti-dérapant" pour la sdb est à peu près aussi anti-dérapant qu'une savonnette une fois un peu mouillé.

10. Le jeudi 11 décembre 2008, 12:06 par Christophe

La carrelette manuelle ne serait-elle est utilisable uniquement pour les découpes droites sur toute la longueur du carreau ?
Hm... pas sûr...
Avec un peu d'habileté, il y a un autre outil manuel, communément appelé diamant (même si c'est souvent du tungstène), une sorte de stylet (d'ailleurs c'est un stylet) avec lequel on grave la forme souhaitée (droite, incurvée, etc. et on travaille le carreau ainsi : une fois le motif gravé assez profondément (pour casser la couche vernissée supérieure issue de la cuisson, sauf pour les carreaux de ciment), avec deux pinces spéciales carreleur ou une pince carreleur et un marteau carreleur, on frappe délicatement pour amlifier les failles gravées et emporter les parties séparément.

mais bon, c'est vraiment un truc d'artisan expert ! :o)

Autre outil, la mèche diamant (au tungstène souvent) qui permet de s'adapter à une perceuse (attention : variateur électronique impératif !). Plusieurs modèles existent, avec deux procédés, qui l'un comme l'autre permette de faire des cercles de découpe (pour passer un interrupteur ou une prise).

Pour ces découpes et bien évidemment pour le percement du carrelage, il est souvent plus facile de le faire lorsque les carreaux sont déjà collés (et bien secs ! plusieurs jours nécessaires). d'autant plus si le trou est à cheval sur plusieurs carreaux.

truc et astuce !
Pour percer (ou faire un trou) dans du carrelage déjà posé, collez sur le carreau ET les carreaux alentour du gros scotch, bien tiré, afin que les vibrations soient atténuées et n'emportent pas d'éclats de l'émail.
Ca marche aussi lorsque vous souhaitez remplacer un carreau.

j'adore les blogs littéraires !

Autre blog pour apprendre le carrelage par l'exemple (zyeutez la maquette, vous comprendrez), le nouveau site d'arbobo !!!!

Il quitte OB et ses lenteurs pour une nouvelle plateforme (je lui avais proposé des plateform boots, mais bien que glam, il ne veut pas partager la mode avec le nabot élyséen, on le comprend);

Pensez donc à changer vos liens : http://www.arbobo.fr

Et avec tout ça, je repars lancer une nouvelle série de bocaux de canard à stériliser.

11. Le jeudi 11 décembre 2008, 12:12 par christophe

J'ai quand même lu trop vite (comme d'hab', on ne change pas une équipe qui perd), puisque le diamant est présenté par Anna sous le nom de pointe carbure (de tungstène), en fin d'article.
Toutefois, avant d'être un complément de finition idéal à la meuleuse (idéale pour ceux qui adorent écouter de l'indus ou du trash metal), le diamant est d'abord l'un des plus vieux outils de carreleur du monde (oui, vous avez bien lu : du monde !).

Sinon, je vous ai dit qu'Arbizbiz avait migré vers un nouveau site ?

Hm ?

(http://www.arbobo.fr)

12. Le dimanche 14 décembre 2008, 12:31 par Ardalia

@Anna, ne panique pas, reste calme, mais je crois que Christophe essaie de nous dire quelque chose...

13. Le dimanche 14 décembre 2008, 14:44 par Anna

Lily : bien d'accord pour le bruit, c'est pour ça que je parlais de bouchons d'oreille, ça peut sérieusement endommager l'audition ! Le seul "bon" carrelage anti-dérapant que je connaisse est celui qu'ils vendent carrément pour les terrasses. Au demeurant, le choix du carrelage, ça se réfléchit : on peut même demander à essayer (comprendre : marcher dessus) dans certaines boutiques.
Christophe : la pointe diamant comme alternative aux carrelettes classiques, certes, mais prévoir alors de racheter un stock de vieux carreaux pas chers pour se faire la main... Pour les pros, OK, mais pour les amateurs, ça se discute !
Tu remarqueras que je n'ai même pas eu à mettre à jour mon lien vers Arbobo, vu qu'il pointait déjà vers www.arbobo.fr, le blog musical qu'il est bien. Trop la classe. ;-)
Ardalia : je crois que j'ai compris : ma braguette était ouverte.

14. Le jeudi 25 décembre 2008, 13:28 par love bill

Bonjour et joyeux Noël,

Je n'arrête pas de casser du carrelage avec un coupe-carreau manuel (pour du carrelage intérieur au sol 30*30). J'essaie simplement de couper en ligne droite.
Je creuse bien ma ligne, mais chaque fois que je casse ça se passe mal :(
Pourtant tous les articles sur Internet ont l'air de dire que c'est facile..
Des idées ???

15. Le samedi 27 décembre 2008, 14:18 par Anna

Problème de matériel, ou de coup de main... Sans voir, désolée, mais je ne peux pas faire grand-chose pour toi. Si tu peux te procurer une carrelette électrique, tente le coup, il y a des trucs à connaître mais je trouve ça globalement plus facile à manier.

16. Le dimanche 11 janvier 2009, 16:46 par koolspoot

Bonjour,
Il ne faut pas appuyer trop fort avec la molette, en principe une seule passe suffit, vous devez entendre griiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis tout le long et c'est bon, si vous ne possédez pas une bonne carrelette qui coupe les carrelages seule en appuyant sur le manche, quand vous avez rayé votre carrelage, mettez y un petit clou en dessous sur un bord qui a été tracé, et vous appuyez, vous ne devriez plus casser aucun carrelage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet